Essor des cryptomonnaies : un support d’investissement à part entière ?

Concept simple, mais encore relativement obscur pour beaucoup d’investisseurs, les cryptomonnaies sont-elles en train de devenir le nouvel or du 21e siècle ? La question mérite d’être posée tant les cybermonnaies se placent de plus en plus comme un complément, voire une alternative aux investissements plus traditionnels. Bien malin qui aurait pu prédire un tel succès lors de l’apparition de ces monnaies cryptographiques en 2008 !

Si bon nombre de Français et d’investisseurs ont déjà entendu parler de cryptomonnaie, peu savent vraiment de quoi il en retourne. Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?  Comment faire pour investir dans les monnaies numériques ? Investir dans une cryptomonnaie, encore plus que pour tout autre investissement, cela ne s’improvise pas. Mais alors, comment profiter de l’essor des cryptomonnaies, et où peut-on acheter des cryptoactifs ?

Les spécialistes d’Xperts patrimoine vous proposent donc un zoom sur ces nouvelles cybermonnaies, en vous expliquant comment fonctionne une monnaie cryptographique et pourquoi on assiste à un boom des cryptomonnaies depuis ces dernières années.

Pour tout savoir sur les (possibles) monnaies du futur, suivez le guide !

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

Définition d’une cryptomonnaie

Une cryptomonnaie, ou « crypto » pour les intimes, est une monnaie numérique émise de pair-à-pair, virtuelle, qui ne requiert pas l’intervention d’une banque. Il suffit d’employer un réseau informatique décentralisé afin de pouvoir l’échanger d’un usager à un autre. L’Institut National de la Consommation (« INC ») donne cette définition officielle de la cryptomonnaie : « une monnaie virtuelle qui repose sur un protocole informatique de transactions cryptées et décentralisées, appelé blockchain ou chaîne de blocs » La cryptomonnaie peut revêtir plusieurs appellations : cybermonnaie, monnaie cryptomatique, cryptoactif, cryptodevise ou tout simplement monnaie numérique. Bon à savoir : les cryptomonnaies sont des monnaies alternatives qui n’ont de cours légal dans aucun pays du monde. Elles ne sont pas des monnaies sur le plan juridique. De plus, leur valeur n’est pas indexée sur le cours de l’or ou sur celui des devises traditionnelles.

Principe et origine des cryptomonnaies

Si le grand public n’entend parler des monnaies virtuelles que depuis finalement assez peu de temps (à peine quelques années), l’origine de la cryptomonnaie remonte tout de même à 1998, époque où cette dernière était encore très confidentielle. Bien avant la création des fameux « bitcoins », l’entreprise « Digicash » fut la première à imaginer et façonner une monnaie virtuelle en adoptant un protocole de paiement anonyme basé sur le chiffrage des données et qui donnera son nom aux futures cybermonnaies : la cryptographie.

Petit point « terminologie » :  dans le mot « cryptomonnaie », le préfixe « crypto » (provenant du grec ancien kruptos, qui signifie « caché ») renvoie à l’usage systématique qui est fait de la cryptographie afin d’encoder des informations dans les monnaies virtuelles.

L’année 2008 voit la naissance de la plus célèbre des cryptomonnaies, le Bitcoin. Basés sur les mêmes principes que ceux de Digicash et du « Bit gold » (autre précurseur des monnaies virtuelles), les bitcoins, créés par un groupe de développeurs nommé « Satoshi Nakamoto », utilisent l’algorithme « SHA-256 » pour mettre en place un protocole d’utilisation original, la fameuse « preuve de travail ».

Plus globalement, les monnaies virtuelles sont créées par des communautés d’internautes, dont les participants sont appelés « miners », à partir d’un algorithme propre à chacune d’elle, lequel génère des « jetons » (ou « tokens », en anglais). Ces derniers sont ensuite alloués à chaque miner en récompense de sa participation au bon fonctionnement du système, via la preuve de travail.

En informatique, la preuve de travail est une mesure économique et sécuritaire. Dans le cadre particulier des cryptomonnaies, une PoW (pour « Proof of Work » en anglais) permet d’ajouter un « bloc » supplémentaire à l’édifice de la « blockchain », sorte de registre répertoriant l’ensemble des actions du réseau depuis l’origine. Ainsi, les membres d’un réseau de monnaie cryptographique, appelés « nœuds », doivent tous déchiffrer les preuves de travail afin de sécuriser et de valoriser les cryptomonnaies. L’absence d’autorité centrale oblige d’appliquer ce processus afin de garantir l’immuabilité de la blockchain.

En conclusion : une cryptomonnaie est un actif numérique échangé de pair-à-pair sur un réseau crypté appelé blockchain. Les participants qui valident ces échanges sont donc récompensés par l’émission de la cryptomonnaie native de la blockchain.

Bon à savoir : comme n’importe quel actif financier, les cybermonnaies sont échangées sur des places de marché, leur prix variant en fonction de l’offre et de la demande. Il en existerait près de 14 000, les plus connues étant bien évidemment le Bitcoin, suivi par l’Ethereum.

Les monnaies numériques existent donc de manière autonome et sans autorité centrale, en dehors des traditionnels circuits bancaires, tout en employant la cryptographie afin de sécuriser les transactions et pour réguler la création d’unités supplémentaires, cette dernière étant volontairement limitée. D’un point de vue pratique, les avantages de la cryptomonnaie sont réels :

  • Transactions simplifiées et sécurisées
  • Transaction de pair-à-pair (entre 2 individus) sans l’intermédiaire d’une banque
  • Frais de transaction réduits

Comme nous l’avons évoqué précédemment, les cryptomonnaies sont certes un moyen de paiement entre deux personnes, mais elles sont également devenues un actif financier à part entière. Et qui dit actif financier dit facteur risque inhérent, d’où la nécessité de se faire conseiller et d’être accompagné afin de bien comprendre le fonctionnement des cryptomonnaies !

à Chez Xperts patrimoine, nos spécialistes sont parfaitement au fait de cette évolution et peuvent vous faire profiter de leur expertise en matière de cryptomonnaie comme support d’investissement.

Besoin de conseils sur la gestion de votre patrimoine financier ou sur sa constitution?

Pourquoi un tel essor des cryptomonnaies ?

Le Bitcoin est bien le fer de lance des monnaies virtuelles. Pour autant, il n’est pas le seul cryptoactif à circuler en ligne, loin de là ! D’après le site référencé « Investing.com », on ne compte pas moins de 8000 cryptomonnaies enregistrées sur les marchés. Outre les célèbres bitcoins (« BTC »), voici les 10 principales cryptomonnaies existantes :
  1. Ethereum (ETH)
  2. Ripple (XRP)
  3. Litecoin (LTC)
  4. Bitecoins Cash (BCH)
  5. Tether (USDT)
  6. Cardano (ADA)
  7. Uniswap (UNI)
  8. Polkadot (DOT)
  9. Binance Coin (BNB)
  10. Theta (THETA)
Bon à savoir : comme vous pouvez le constater, chaque cryptomonnaie possède son propre symbole (entre parenthèses dans la liste ci-dessus), appelé « ticker » (généralement constitué de 3 lettres).

Le boom des crypto-monnaies en quelques chiffres

D’après l’INC, il existait un peu plus de 5 000 cryptomonnaies au mois de mai 2021, correspondant à une valeur capitalisée de 2 milliards d’euros (sources : « CoinMarketGap », 09 mai 2021). Début novembre, on estime, d’après une étude fournie par Statista sur le suivi de plus de 10 000 cryptomonnaies (deux fois plus qu’au mois de mai !), que : « la capitalisation boursière du marché mondial des cryptomonnaies a dépassé 3 000 milliards de dollars, soit le triple de sa valeur en début d’année » Pour bien se rendre compte du réel boom des cryptodevises, la valeur des cryptomonnaies représente aujourd’hui plus que la valorisation cumulée de toutes les entreprises du CAC 40 !

Comment faire pour investir dans les crypto-devises ?

Aujourd’hui, de nombreuses plateformes sont disponibles sur le web pour créer un portefeuille virtuel (« Wallet »). Qu’est-ce qu’un portefeuille virtuel ? Il s’agit en fait d’un portefeuille qui prend la forme d’une suite de chiffres et d’un mot de passe sécurisé appelé code, servant à « contenir » de la cryptomonnaie.

En 2021, acheter de la cryptomonnaie est devenu une pratique qui s’est démocratisée, un investissement plus « grand public ». Tout un chacun peut s’inscrire sur une plateforme de crypto trading afin d’y acheter des tokens pour investir dans des cryptodevises.

Toutefois, cette pratique reste risquée. Tout le monde ne peut pas s’improviser courtier en ligne. Si les plateformes de crypto trading se multiplient sur le web, on ne saurait trop vous recommander d’être extrêmement vigilant. En effet, l’AMF (« Autorité des Marchés Financiers ») prévient :

« l’investissement en crypto-actifs est risqué et de nombreux escrocs opèrent sur internet »

Si elle est aujourd’hui un support d’investissement à part entière, la cryptomonnaie reste volatile, comme en témoigne la baisse récente des cours des cryptodevises (comme le Bitcoin, passé sous les 60 000 dollars début novembre).

à Pour vous prémunir contre des risques inutiles, le recours à l’expertise de votre conseiller en gestion patrimoniale est la meilleure solution pour investir dans des cryptomonnaies.

Chez Xperts patrimoine, nos spécialistes en investissement sont particulièrement attentifs à l’essor de la cryptomonnaie et ont les compétences nécessaires pour vous accompagner dans ce nouveau type d’investissement que sont les cybermonnaies.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

Bonus 

Voici un petit glossaire pratique afin de décrypter le langage de la cryptomonnaie (et, pourquoi pas, pouvoir briller un peu en société !) :
  • Altcoin : ce sont toutes les cryptomonnaies alternatives au Bitcoin (« alternative coin »).
  • Bear Market: désigne une période de baisse sur le marché (d’au moins 20 % et durable).
  • Bitcoin : il s’agit de la plus ancienne et de la plus répandue des cryptomonnaies, émise à 21 millions d’unités au maximum.
  • Blockchain : il s’agit un réseau connecté à internet sur lequel circulent des transactions réalisées dans une cryptomonnaie, fonctionnant tel un livre de comptes, où chaque transaction doit être vérifiée et validée pour ajouter un bloc à la chaîne.
  • Bloc : sur une blockchain, les transactions sont envoyées aux membres du réseau pour être vérifiées. Lorsque c’est le cas, elles sont regroupées au sein d’un « bloc » afin d’y être validées sur le réseau, chaque bloc entérinant le précédent. L’irréversibilité et l’inaltérabilité du réseau sont ainsi assurées.
  • Clef privée : c’est une suite alphanumérique ou un QR code, sorte de RIB pour cryptomonnaies.
  • Cold storage : c’est une méthode de stockage… à froid, comme son nom l’indique ! Cela consiste à garder sa clef privée en dehors de tout accès à internet afin qu’elle ne soit pas piratée.
  • Confirmations : étapes successives de validation suite à l’envoi de cryptomonnaie.
  • Fees : il s’agit de « frais » qui correspondent à la rémunération des intervenants qui vérifient et valident les transactions sur les blockchains.
  • Fork : c’est une bifurcation qui correspond à la scission sur une blockchain.
  • Hardware wallet : cela correspond à un portefeuille physique, comme une clef USB ou un disque dur externe, servant à conserver sa clef privée de façon sécurisée.
  • Marketcap : il s’agit de la valeur globale d’une cryptomonnaie, elle correspond à une capitalisation boursière.
  • Miner : les « mineurs » sont des individus qui fournissent de la puissance de calcul et qui font en sorte que les blockchains fonctionnent, via des preuves de travail à valider.
  • Peer to peer : il s’agit d’un échange de « pair-à-pair », c’est-à-dire d’une personne à une autre (sans intermédiaire et sans serveur central).
  • Scam : expression qui correspond à une « escroquerie », une « arnaque », où des individus cherchent à extorquer de l’argent sous couvert d’un projet blockchain frauduleux (ou inexistant).
  • White paper: cela désigne une présentation très détaillée du contenu et des caractéristiques propres à une blockchain, c’est une sorte de carte d’identité.

CONTACTEZ UN CONSEILLER EN GESTION DE PATRIMOINE

BUREAUX

11 ALLÉE ORION – 64600 ANGLET​

TÉLÉPHONE

+33 (0)6 62 42 98 38​

EMAIL

CONTACT@XPERTS-PATRIMOINE.FR​