En cette belle période de crise, il est évident que tous les investisseurs guettent les courbes de la bourse. Et notamment celle de l’or. On le sait, celui-ci a tendance à grimper durant les crises, comme en 2008. Mais qu’en est-il aujourd’hui ?

L’or et le Coronavirus

Si beaucoup pensent que l’or n’a jamais trop rapporté, ni d’intérêts, ni dividendes contrairement aux actions, on est tous d’accord au moins pour dire que le cours de l’or est fortement apprécié. Surtout en temps de crise.

Aujourd’hui l’Or a encore fait des siennes, mais cette fois-ci pas de manière habituelle. Une forte demande dans le monde vient à provoquer un manque de ce métal jaune et ainsi compter plusieurs semaines pour être livré.

L’or retrouve son rôle de valeur refuge

Ce qui peut-être contradictoire c’est que le prix de l’or a baissé récemment après avoir atteint son plus haut pic depuis sept ans durant l’épidémie, notamment sur l’or papier qui permet des transactions plus rapides que l’or physique. Beaucoup d’investisseurs ont vendu en catastrophe, ce qui a été l’effet inverse avec l’or physique, engendrant une pénurie. Il faut y voir une volonté des investisseurs de se protéger contre une baisse imprévisible.

Un engouement durable

C’est ce que pensent la plupart des experts. Certains pensent même que le cours pourrait rapidement réaliser un pic historique de plus de 1 900 dollars.

L’or reste la vedette, surtout pour les banques qui ont stimulé les cours de l’or depuis maintenant plus d’un an. Effectivement, les rendements d’emprunts sont dorénavant en territoire négatif. Ils n’offrent alors plus davantage contrairement au métal jaune qui n’affiche pas de rémunération inférieure à 0. Donc l’or devient attractif.

L’Or, mais pas que ! 

L’Or valeur refuge oui, mais on pourrait se demander jusqu’à quand ?

Une chose est sûre c’est que l’Or va demeurer encore quelque temps en s’appuyant sur la forte demande des investisseurs. Évidemment cette popularité aura une fin, je vous rassure, ce n’est pas prévu pour tout de suite. Elle sera rapidement relancée par une autre crise qui prendra le relais. Pour le moment les perspectives restent bien orientées : au moins 1 900 dollars contre 1 600 actuellement. Et le Coronavirus n’aura fait qu’augmenter le processus de progression.

L’Or nous a prouvé encore une fois sa présence sur cette nouvelle crise en franchissant le seuil des 1 600 dollars pour la première fois depuis 7 ans. Mais si l’Or a progressé, c’est le cas aussi pour d’autres actifs, comme le Bitcoin qui a profité de la crise Covid-19 pour grimper de son côté. Cependant le Bitcoin reste bien plus volatil, il est important de rester prudent face à celui-ci. 

 

Quelles nouveautés pour les particuliers en 2020 ? 

Allègement de l’impôt sur le revenu 

La mesure principale de cette nouvelle loi des finances concerne la baisse de l’impôt sur le revenu dont 17 millions de foyers français sont concernés, soit un total de 5 milliards d’euros. Une baisse d’imposition est alors admise aux foyers imposés à 14% qui passe à 11 % à compter de l’imposition des revenus 2020 pour un gain moyen de 350 € environ par ménage.

Fiscalité des véhicules

A partir du 1er janvier 2020, le barème du malus écologique se durcit avec un seuil de déclenchement passant de 117g CO2/Km à 110g CO2/Km, avec une taxe passant de 35€ à 50€.

Contrôle fiscal 

L’administration fiscale ainsi que l’administration des douanes sont désormais autorisées à exploiter les contenus librement accessible sur les sites internet des opérateurs en ligne, rendus publics par les utilisateurs.

Et la taxe d’habitation où en est elle ? 

Voici un autre point majeur de ces nouveautés 2020, la taxe d’habitation. En effet, 80% des ménages verront cet impôt local disparaître en 2020. Les 20% restant se voient avec une réduction progressive soit un abattement de 30% en 2021, 65% en 2022, sa suppression définitive est prévue pour 2023. Cette nouvelle mesure permet un gain moyen de 723 €.

Et c’est loin d’être terminé, la nouvelle loi des finances propose une longue liste de changements

  • Un nouvel aménagement du régime d’imposition pour les non-domiciliés
  • La réduction Malraux est prolongée
  • La réduction d’impôt PINEL se focalise sur les bâtiments d’habitation collectifs.
  • Un aménagement des modalités d’application du prélèvement à la source.
  • Le dispositif DENORMANDIE est prolongé et son fonctionnement adouci
  • Les contrats d’assurance vie conclus avant 1983 prennent fin.
  • Des taxes foncières exonérées en faveur des logements anciens
  • Le dispositif CENSI BOUVARD est adapté pour des loueurs en meublé non professionnel.
  • Un abattement du droit de partage sur les divorces.
  • Un étalement vers l’avant des indemnités de départ à la retraite et le fractionnement de l’indemnité compensatrice du préavis sont supprimés.

Nos experts sont qualifiés sur le sujet. Il est toujours conseillé de bien s’entourer et passer par l’intermédiaire d’un professionnel. Xperts Patrimoine peut vous accompagner dans vos démarches et ainsi vous orienter au mieux : C’est le meilleur moyen d’éviter de mauvaises surprises et ainsi s’assurer d’un placement optimisé bénéficiant des meilleurs avantages.