Avez-vous déjà pensé à défiscaliser votre impôt sur les sociétés ?

Aujourd’hui, de nombreuses solutions existent pour les entreprises, en voici un aperçu.

La loi GIRARDIN IS 

Ce dispositif de défiscalisation permet à un investisseur métropolitain payant ses impôts sur la société de déduire la même année de son résultat imposable une somme supérieure au montant des investissements réalisé en outre-mer grâce à un investissement éthique et solidaire.

Pour qui ? 

Cette loi est éligible à toutes les entreprises sans limite maximale en franchise d’impôt. Par conséquent et selon la loi Girardin IS, les investisseurs peuvent bénéficier de cette réduction d’impôt sur les sociétés en finançant des projets industriels à l’étranger en outre-mer.

Le don à des associations 

La loi Girardin IS mais pas seulement. En effet la réduction de l’impôt sur les sociétés concerne également les dons à un organisme à but non lucratif reconnu à d’utilité publique. Dès lors, votre entreprise pourra bénéficier d’un crédit d’impôt. On peut aussi parler de mécénat d’entreprise et côté secteurs, ce n’est pas le choix qui manque.

  • Association humanitaire, éducative, scientifique, sociale, familiale, sportive…
  • Association mettant en valeur le patrimoine artistique.
  • Association défendant l’environnement naturel.
  • Association diffusant la culture, la langue et les connaissances scientifiques françaises.
  • Association de présentation au public de spectacles.
  • Associations d’enseignements supérieurs ou artistiques public ou privé. 

Cette réduction d’impôts peut aller jusqu’à 60%, quel que soit le régime fiscal, dans la limite d’un plafond de  5% du chiffre d’affaires annuel.

Frais et avantages professionnels 

Tout bulletin de salaire envoyé aux employés de l’entreprise contient automatiquement une déduction forfaitaire de 10%. Ce montant représente les dépenses professionnelles courantes au travail, dont : 

  • Frais de déplacement du domicile au lieu de travail.
  • Frais de restauration sur le lieu de travail.
  • Frais de documentation et de formation.

Cette réduction forfaitaire est plafonnée à 430€ minimum par personne et 12 305 € maximum. Ce que beaucoup de contribuables ignorent, c’est que ces frais ne sont pas seuls à être déductibles de votre déclaration de revenus. Il est possible, si les frais énoncés n’entrent pas dans vos dépenses (si vous venez travaillez à pied de chez vous) par exemple de demander à votre employeur le remboursement des frais réels.